Les bases d'un bon webdesign

Les bases d’un bon webdesign


Un site web, ce n’est plus ce que l’on imaginait il y a 20 ans. Internet est devenu une plateforme tellement riche que les possibilités sont infinies. Il est donc d’autant plus important de ne pas oublier les principes de bases d’un bon design web.

Lorsqu’on réalise un site Internet, il y a toujours deux niveaux de lectures à prendre en compte.

1. La lecture visuelle

Est-ce que le rendu est cohérent visuellement ? Est-ce que c’est équilibré, dans le choix des couleurs, des polices, dans la disposition générale ? Savoir si c’est beau ou si c’est moche n’est pas vraiment important. On peut admirer la qualité d’un travail par sa technique, sa précision, son professionnalisme sans pour autant être touché par ce qu’il dégage visuellement.

2. La lecture pratique

Un site peut bien être magnifique, vous en mettre plein les mirettes par sa balance de couleurs, par des choix percutants, surprenants, tout ça, tout ça. Mais si l’utilisateur se paume à rechercher les informations qui l’intéresse, il y a un problème. Un site Internet doit être pratique, informatif et vendeur. Il sera vendeur s’il est superbe, certes, sauf que si l’utilisateur ne sait pas ce qu’il achète, c’est plus problématique.

Privilégier une lecture plutôt que l’autre

En tant que designer, on aura souvent tendance à se concentrer à fond sur l’aspect visuel, pour que rien ne dépasse, quitte à en oublier l’aspect pratique. Certains sites d’agences marketing, qui font du web est véritable terrain d’expérimentation, réalise des sites sidérants. Sauf que parfois cette expérience est si écrasante qu’elle empêche le visiteur à faire ce qu’il est venu faire : chercher une information rapidement.

D’un autre côté, des sites objectivement rudimentaires sont des exemples de design pratique et cohérent. Prenez le fameux site américain de petites annonces craigslist qui n’a pratiquement pas bougé visuellement en plus de 15 ans. Personne ne peut arguer qu’il n’est pas pratique, clair et facile à utiliser.

La belle interface pour la belle interface, le « geste » artistique, dans 95% des cas, il faut oublier. Dites-vous bien que si vous passez des heures à peaufiner le positionnement d’une image, mais qu’à l’utilisation, le visiteur clic sur le mauvais menu pour vous contacter, c’est raté.

Jetez un œil à cet article, où je reviens sur le cas pratique d’une expérience utilisateur qui a mal tournée.



Aucun commentaire

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles
de mon blog

Comic : Un truc vite fait

Comic : Un truc vite fait

Quand on travail dans un métier créatif, les gens pensent qu’un dessin, logo, flyer ou autre se fait en quelques minutes… Un petit truc vite fait quoi !