Écrire le contenude votre site web

(SPOILER : vous verrez, ce n'est pas si compliqué)

Écrire le contenu d’un site Internet n’est pas simple et dans de nombreux cas, on néglige cette étape, alors qu’elle est pourtant très importante pour la réussite d’un site web.

Un contenu de qualité, c’est entre autres plus de visites, plus de ventes, plus d’engagement, moins de travail pour vous et un meilleur référencement.

Je vous propose ici un processus assez simple pour rédiger ce contenu, ainsi que quelques conseils.

Les bonnes pratiques pour écrire le contenu de votre site Internet
Écrire le contenu de votre site web
1. Définir la structure

Définir
la structure

Sous-traiter / se faire aider pour ce travail

La structure du site sera indispensable dès l’étape du devis, sans connaître les pages qui composeront votre site web, difficile d’établir un budget précis. En fonction du prestataire, vous pourrez discuter de vos besoins à ce moment-là et il pourra vous donner des conseils et vous aider à définir la structure.

Si vous décidez de faire écrire ce contenu par un prestataire externe (voir plus bas), il pourra peut-être vous aider, mais là aussi, il faudra idéalement qu’une structure soit définie avant de commencer.

Avant de commencer à écrire, il faut définir un cadre précis. C’est-à-dire qu’il faut déjà commencer par la structure que vous souhaitez utiliser pour votre site Internet.

Voici comment procéder pour définir cette structure :
  1. Allez jeter un œil aux sites de vos concurrents ou inspirez-vous de sites web qui vous plaisent.
    Ce n’est pas sale et ça vous permettra de vous donner des tonnes d’idées. Bien sûr, gardez toujours en tête que votre site est unique et doit vraiment représenter vos besoins !
  2. Prenez un bloc-notes et un crayon et imaginez tout ce dont vous voulez parler sur votre site Internet.
    Notez les sujets, ce que vos clients vous demandent fréquemment, toute info que vous jugez utile.
  3. Regroupez ces sujets et éléments de contenus en fonction de leur thème.
    Imaginez chaque thème comme une page et donnez-lui un nom. Soyez créatif, une page de services n’est pas obligée de s’appeler Services. Elle peut aussi s’appeler Notre méthode ou Pourquoi nous choisir, etc.
  4. Pour chaque page définie, organisez les sujets à couvrir par ordre d’importance.
    Les éléments les plus importants en premier. Et pour ceux relégués en fin de page : est-ce vraiment utile pour le visiteur ? Réfléchissez à la plus-value de cette information et, le cas échéant, retirez ce contenu.
  5. Pour terminer, est-ce que vous pouvez encore combiner des pages entre elles ?
    Si chaque page se limite à un texte assez court, il est vivement conseillé pour l’expérience utilisateur aussi bien que pour le référencement de regrouper ces petits contenus au sein d’une seule page plus longue. 

Cela ne sera pas forcément aisé et vous aurez encore l’opportunité de tailler dedans, supprimer du contenu, en ajouter et regrouper des pages par la suite, une fois le gros du contenu écrit.

Mais vous parviendrez, je pense, assez facilement, avec tout ça à construire une première structure qui pourra servir à votre demande de devis ou à faire rédiger le contenu qu’elle contiendra.

New Slang
Page 1
Écrire le contenu de votre site web
2. Définir le but de chaque contenu

Définir le but
de chaque contenu

Vous avez votre structure et une idée générale du contenu à rédiger, c’est déjà une étape importante de faite. Maintenant, il est important de définir le but de chaque page pour que vous puissiez l’écrire avec cet objectif en tête.

Ce but vous permettra de trouver le ton et les mots justes. Pour ça :
  1. Définissez d’abord un but général par page.
    Par exemple : informer sur vos prestations, expliquer votre processus, répondre aux questions fréquentes, expliquer un principe, donner des infos pratiques. Ce but vous permettra de trouver le ton.
  2. Définissez le but commercial de la page.
    En quoi cette page peut vous aider à accomplir votre but commercial ? Conforter le visiteur sur votre expertise, créer du contenu pour améliorer votre référencement, pousser le visiteur à vous contacter, etc.
  3. Définissez la cible si vous le pouvez.
    La plupart des entreprises ont un public cible, quel est le vôtre ? Essayez pour chaque page d’identifier le profil de la personne à qui vous vous adresserez, ça vous aider à trouver les mots justes.
  4. Avec tout ça, vous saurez trouver le ton.
    En sachant ce que la page doit raconter, à qui, et dans quel but, cela vous permettra de savoir quel ton utiliser (familier, sérieux, scientifique, vendeur, etc.) pour ce contenu.
  5. Ajouter des appels à l’action.
    En connaissant le but d’une page, n’hésitez pas à indiquer des appels à l’action ou des liens vers d’autres pages dans votre contenu. Cela sera utile à la création de l’interface du site.
  6. Illustrer ce contenu avec quelques images.
    Ce n’est pas une obligation, comme pour les liens et appels à l’action, mais n’hésitez pas à intégrer des images illustratives dans vos résumés, pour donner le ton et informer de comment chaque page sera illustrée.
  7. Pour terminer, écrivez l’histoire résumée de chaque page.
    Sous de texte ou de liste, c’est à ce moment-là que vous allez écrire l’histoire de chaque page. N’hésitez pas à jouer avec l’ordre des sujets abordés, cherchez la clarté, la fluidité et l’engagement du visiteur.

Votre structure en main et le but de chaque page clairement définis, vous avez désormais une base solide pour écrire le contenu définitif qui constituera votre site.

Grâce à ça, vous avez un plan très précis de ce que chaque page devra raconter, à quel public, avec quel ton et dans quel but. Maintenant, il n’y a plus qu’à développer tout ça.

New Slang
Page 2
Écrire le contenu de votre site web
3. Rédiger le contenu

Rédiger
le contenu

Il n’y a pas de miracle, il va falloir mettre la main à la pâte. À cette étape, vous allez écrire le contenu réel de chacune de vos pages.

Revenons sur deux principes importants de la rédaction de contenu :

Structurer son contenu

Un concept souvent expliqué pour la rédaction de contenu est celui de la pyramide inversée.

Elle vous aide à structurer les contenus de vos pages en fonction de leur importance.

Avant de rédiger une page assurez-vous de bien définir :

  1. Les titres de votre page
  2. Les sous-titres de votre page
  3. Le contenu de chaqe paragraphes
Pyramide inversée lors de l'écriture de contenu pour son site Internet

Ne pas tergiverser

Le temps d’attention d’un visiteur sur un site web est très court, environ 8 secondes. Lors d’une visite de votre site, il y a fort à parier qu’il se limitera aux quelques premiers textes qu’il découvrira.

Il lira les premiers titres, sous-titres et textes en gras et si ça ne répond pas immédiatement à sa question ou ne l’engage pas directement, il y a de grandes chances pour que vous le perdiez.

Alors le titre et l’introduction à la page doivent pouvoir résumer en quelques mots l’ensemble du but de la page, tout en donnant au visiteur l’envie d’en savoir plus.

Plus facile à dire qu’à faire, bien sûr, c’est un métier !

Mais en résumé, essayez d’aller droit au but et de résumer le but et le contenu de la page aussi vite que possible.

À cette étape, il est encore possible que vous ayez réalisé que certains contenus n’étaient pas utiles ou pertinents, que d’autres pouvaient être regroupés, etc. N’hésitez pas à revoir encore un peu la structure au besoin, cela ne pourra qu’améliorer l’expérience de l’utilisateur.

Mais si tout va bien, ça y est, vous avez rédigé du contenu pour les différentes pages de votre site Internet ! Et n’essayez pas d’être parfait, certains contenus pourront être revus avec le prestataire et même changer par la suite.

New Slang
Page 3
Écrire le contenu de votre site web
4. Ne pensez pas au référencement

N'écrivez pas
pour le référencement

À cette étape, il pourrait vous venir à l’idée de vouloir optimiser votre contenu pour le référencement. Que vous soyez à l’aise avec la rédaction ou non, suivez mon conseil : n’écrivez pas en essayant de faire plaisir à Google.

L’algorithme de Google n’a qu’un seul but au final : donner à la requête d’un visiteur les meilleurs résultats possibles, afin que le visiteur trouve la réponse à sa question.

Plutôt que d'écrire pour Google, écrivez pour le visiteur ! Voilà comment procéder :
  1. Répondre aux questions du visiteur.
    Écrivez du contenu clair et explicite qui répondra, selon vous, au but et à la question posée par chacune des pages. Le visiteur doit avoir le sentiment que votre contenu répond totalement à sa question.
  2. Mettre en avant les contenus importants.
    Prenez du temps pour mettre en gras toutes les parties les plus importantes de votre contenu. Pas seulement en utilisant des titres et sous-titres, mais en mettant en évidence certaines parties de contenu.
  3. Créer moins de pages, mais des pages plus longues.
    Votre visiteur n’aura pas besoin de passer par 4 pages différentes pour obtenir l’information et les moteurs de recherche auront du contenu juteux pour référencer chaque page
  4. Ajouter des liens internes dans votre contenu.
    Vous garderez un visiteur plus longtemps sur votre site, un plus long engagement signifie plus de chance de conversion et Google apprécie un bon maillage interne. Ainsi que des visiteurs qui restent sur votre site !
  5. En faire plus que les autres.
    Jetez un œil à la concurrence, sur un sujet similaire, essayez d’en donner plus au visiteur ! Que ça soit par du contenu spécifique (diagramme, photo, etc.) ou en creusant un peu plus le sujet.
  6. Se limiter à un sujet, une question, une histoire par page
    Se concentrer sur une thématique principale par page ajoutera en clarté pour le visiteur, et Google comprendra mieux l’intention de chacune de vos pages et aura plus de facilité à la référencer.

Vous noterez que, sans insister sur le référencement, chacun de ces conseils a un impact direct sur celui-ci. Écrivez d’abord avec le visiteur en tête, sans vous embrouiller avec des concepts SEO que vous ne maîtrisez pas.

Vous pouvez toujours mandater un spécialiste pour récrire certains contenus (et bien plus) dans un second temps, vous former sur le sujet pour revoir certaines pages, etc.

Mais tâchez tout d’abord d’écrire du contenu clair, explicite, complet, accrocheur, qui reflète votre personnalité ou celle de l’entreprise. C’est déjà un excellent début !

New Slang
Page 4

1-2 principes SEO à avoir en tête

(petit encart intéressant, mais tout à fait facultatif)

Les balises ALT sur les images

Chaque image qui est ajoutée sur votre site peut-être accompagnée d’une balise ALT, un texte destiné à décrire une image.

Elle permet d’afficher un texte si l’image ne se charge pas, mais elle permet surtout à Google de mieux référencer vos images dans Google Images. Mais aussi à la recherche classique.

Alors si vous indiquez des illustrations ou images à intégrer dans votre contenu, vous pouvez ajouter directement les textes alternatifs de ces images. À noter quand même que la plupart des web designer s’occuperont d’ajouter ces descriptions le cas échéant.

En tout cas, c’est mon cas.

La structure des titres (H1, H2, etc.)

La structure de vos pages (titres, sous-titres, contenu) est importante pour toute sorte de raison.

Mais pour le référencement, quoi que vous puissiez lire sur Internet :

  1. Ce n’est pas grave si vous avez 2 titres principaux (H1) sur une même page
  2. Ce n’est pas grave si vous sautez un niveau de sous-titre (passer de H2 à H4 par ex.)
  3. Ce n’est pas grave si vous avez peu de titres ou sous-titres sur une page

Ces éléments sont importants pour définir la structure du site, améliorer la lisibilité et donner les bonnes indications à Google.

Mais ne vous forcez pas à ajouter des titres ou sous-titres partout, cherchez à avoir un contenu aéré et avec une structure simple et claire.

Un bon web designer fera le reste et Google ne retirera pas votre site de son index à cause d’un détail de ce genre.

Les titres et meta description

Pour chaque page, vous pouvez personnaliser le titre et la description affichée dans les résultats de recherche des moteurs de recherche.

Ces textes ont plus pour but d’améliorer votre référencement en poussant les gens à cliquer sur vos pages, plutôt que d’être des facteurs directs de référencement pour Google.

Et ce dernier peut décider de ne pas afficher votre description, mais d’afficher un texte relatif à la requête du visiteur.

Si vous le souhaitez, vous pouvez  à la rédaction de contenu, informer directement pour chaque page le titre et la meta description que vous aimeriez utiliser.

Si vous voulez tester leur look dans Google et trouver la longueur idéale, vous pouvez utiliser mon outil gratuit !

Écrire le contenu de votre site web
5. Faire rédiger son contenu

Faire rédiger
son contenu

Si vous êtes allergique à la rédaction de contenu, si vous ne vous sentez pas capable de vous en occuper, il est bien sûr possible de sous-traiter la rédaction du contenu de votre site.

Notez que pour un petit site vitrine avec peu de contenu, même en fournissant des contenus approximatifs ou non définitifs (ce qui m’arrive souvent), votre web designer saura mettre en valeur ce contenu, le rallonger, le rendre plus vendeur, etc.

Mais si vous avez en tête quelque chose de plus ambitieux, ou si vous voulez qu’un spécialiste s’occupe de la rédaction, devriez trouver facilement des prestataires spécialisés en copywriting, écriture pour le web, rédaction pour le référencement, etc.

Pour trouver le bon rédacteur, voici quelques conseils :
  1. Demander ses spécialisations au prestataire.
    Qu’impliquent les différents services proposés ? Par exemple, s’il écrit pour le référencement, il est bon qu’il puisse vous expliquer clairement ce que ça veut dire, sa plus-value et ce que cela implique comme coût.
  2. Demandez des références.
    Lisez son contenu. Que ce soit des sites web existants, des exemples de textes, c’est très important. Si le ton, le style, ou tout simplement la qualité, ne sont pas au rendez-vous, passez votre chemin.
  3. Trouver le bon rédacteur pour le bon type de contenu.
    Écrire une page de vente n’a pas grand-chose à voir avec un article de blog ou une page de présentation de vos services très factuelle. Si ces références, et spécialisations, sont trop en décalage avec vos besoins, ça ne sera pas idéal.
  4. Ne misez pas tout sur les plateformes de free-lance.
    Il existe des plateformes de free-lance (Fiverr, Malt, 5euros) avec des rémunérations assez faibles. Je ne suis pas fan de ces plateformes, souvent, vous en aurez pour votre argent. 
  5. Trouvez un prestataire avec une bonne preuve sociale.
    Je ne parle pas nécessairement d’avoir 5 étoiles sur Google, mais un rédacteur avec des références proches de vos besoins, ou même, idéalement, quelqu’un qu’on vous a conseillé, serait un vrai plus.

Sur Internet, vous pouvez tomber sur toute sorte d’énergumène (je le sais bien, j’en fais partie) et trier le grain de l’ivraie n’est pas toujours facile, surtout dans un secteur qu’on connaît mal.

Ne désespérez pas : demandez de l’aide sur LinkedIn ou au prestataire qui va s’occuper de votre site web, ou mandatez simplement une agence qui pourra alors s’occuper de tout, moyennant un budget un peu plus important.

New Slang
Page 5

Vous êtes fin prêt ?

Vous savez désormais comment votre futur projet de site web va se dérouler et tout ce dont nous aurons besoins pour le mener à bien.

Il n’y a plus qu’à me confier tous vos besoins pour que nous puissions lancer la machine et créer ensemble le site de vos rêves 🙂