Quels sont les meilleurs types d'articles de blog pour la SEO ?

Quels sont les meilleurs types d’articles de blog pour la SEO ?


On trouve toutes sortes d’articles de blog sur le web, sur toutes sortes de sujets, dans toutes sortes de niches, qui trouvent… toutes sortes de succès ! Grâce aux 3 types d’articles que je vais décortiquer ici, améliorer votre SEO et l’efficacité de vos postes et comprenez leurs caractéristiques et leurs avantages.

Il est difficile de donner un nom à cette séparation que je vais tenter de faire entre ces 3 types d’articles.

Mais il semblerait que plus j’en apprends sur le SEO et la création de contenu, plus il me semble clair qu’on peut définitivement ne se concentrer que sur 3 types d’articles, avec des caractéristiques bien spécifiques, pour l’intégralité du contenu de son blog.

Ces 3 types sont :

  1. Les articles qui répondent à une question
  2. Les listes et tops en tout genre
  3. Les articles piliers sur un sujet

Préambule

Comme je l’ai déjà évoqué dans mes articles sur le référencement et comme je le dirai encore souvent : écrivez du contenu de qualité avant tout.

Le blogging et la SEO ne sont pas des sciences exactes, mais la seule manière de vous assurer d’être bon dans ces domaines, c’est de produire la meilleure qualité de contenu possible.

Articles répondant à une question spécifique

Type d'article : Question

Vous les connaissez certainement et vous en voyez tous les jours en vous baladant sur Internet. Combien de fois êtes-vous tombé sur un titre d’article commençant par “Comment” ou « Pourquoi » ou “Combien” ou “Quel“ ?

Spécificités

Ce genre d’article se destine à répondre à la question posée dans son titre. L’idéal est de proposer :

  • Une question suffisamment spécifique pour s’adresser à une cible bien définie et éviter de s’éparpiller
  • Une réponse à 1’000 mots minimum et c’est important. Certains diront plus, mais je pense qu’il faut surtout chercher à répondre à la question de la manière la plus claire et complète possible. Courir après les mots pour faire du remplissage risque de desservir votre contenu.
  • Et 2’000 mots maximum. Il faut savoir raison garder, si vous dépassez les 2’000 mots c’est que vous avez choisi un sujet plus larges qui pourrait éventuellement former un article pilier

Notez que si vous répondez à une question en 2’500 mots ce n’est pas sale. C’est même très bien si ça se justifie. C’est juste que vous auriez pu en profiter pour rédiger un autre type d’article dont je parlerai plus bas.

Comment trouver un sujet ?

Fouillez votre historique !

Vous avez certainement posé des tas de questions à Google avec le temps. Quelles sont-elles ? En consultant votre historique vous tomberez sur des requêtes bien spécifiques qui vous ont titillées sur un des sujets couverts par votre blog.

Peut-être au moment de recherche de documentation pour un autre article ou dans votre travail, ou dans vos loisirs, ou pour vous marrer. Ça n’a pas d’importance, si cette requête existe c’est que vous aviez un intérêt à la demander à Google. Et il y a peu de chance que vous soyez seul dans ce cas !

Trouvez des thèmes peu documentés

Et si ces recherches ont été infructueuses ? Si les seules réponses que vous avez obtenues provenaient de forums ou de site de réponses type Quora ? C’est le moment idéal de s’attaquer à un article répondant en détail à cette question.

Avec la multiplication des sites niches et des blogs il devient de plus en plus dur de trouver du contenu non documenté. Mais énormément de réponses, lors de nos recherches, proviennent de sites communautaires, sans que nous nous en rendions compte.

Il s’agit en fait toujours d’une excellente opportunité pour créer du contenu sur le sujet.

Utilisez les recherches similaires de Google

Pensez à un sujet qui vous intéresse et essayer de le creuser au travers de la recherche de Google. Si le sujet est déjà bien couvert, essayez d’être plus spécifique. Aidez-vous en accédant aux recherches similaires proposées par Google en bas de page.

Voilà à quoi ressemble la recherche similaire en bas de page de Google
Voilà à quoi ressemble la recherche similaire en bas de page de Google

Celles-ci représentent d’autres requêtes d’utilisateurs sur le même sujet. Vous pouvez même cliquer plusieurs fois sur ces requêtes similaires, qui s’affinent à chaque nouveau clic.

Et comment en une requête supplémentaire, ici "avantage concurrentiel", on tombe déjà sur très peu de contenu sur le sujet !
Et comment en une requête supplémentaire, ici « avantage concurrentiel », on tombe déjà sur très peu de contenu sur le sujet !

Lorsque vous tombez sur une demande sans article dédié à sa réponse : bingo ! Vous n’avez plus qu’à écrire un article dessus. Si vous n’avez pas toutes les infos, documentez-vous à l’aide des résultats sur lesquels vous tombez (forums, sites vitrines, etc.).

Avantages

  • Ils vous permettent d’asseoir vos compétences sur un sujet précis
  • Même si une question spécifique n’apparaîtra que rarement à la recherche, si vous êtes la seule ou la meilleure réponse sur le sujet, votre article se retrouvera premier des recherches Google. Pour deux raisons :
    • Le taux de clic sera excellent si le titre est clair
    • Si vous répondez à la question posée, le taux de rebond également
Mon article sur les arnaques à l'annuaire est clairement un article de niche. Mais il se place très haut dans Google !
Mon article sur les arnaques à l’annuaire est clairement un article de niche. Mais il se place très haut dans Google !
  • Ce n’est pas forcément le genre d’article que l’on partagera sur Facebook ou Pinterest (encore que), mais il peut-être un parfait complément en lien dans des articles d’autres blogs.

La base de ce type d’article

Répondre à la question, sans broder inutilement, sans attendre le dernier paragraphe pour faire durer le suspense et sans répéter 3 fois les mêmes choses pour atteindre 1’000 mots.

Une réponse claire et de qualité qui satisfera votre visiteur, c’est tout ce dont ce genre d’article a besoin.

Les listes et tops

Type d'article : Liste & top

“23 manières de devenir intolérant au gluten”, “33 erreurs à ne pas faire sur votre CV”, “Les 322 meilleurs films Marvel”, etc.

Vous connaissez certainement encore mieux ce genre d’articles, volontairement click bait ou putaclic en mauvais français. En gros, pousser le visiteur à cliquer en lui proposant une liste longue comme le bras sur un sujet précis.

Spécificités

Pour ce genre de contenu on a en général 2 alternatives :

  1. Soit un très grand nombre d’éléments sur un sujet relativement vaste. Mais là il va falloir créer beaucoup de contenu et le documenter.
  2. Soit peu d’éléments, mais sur un sujet très précis et moins compétitif.

Comment trouver un sujet ?

Surenchérissez la concurrence

Rechercher ce genre d’articles dans le thème que vous souhaitez attaquer et tentez de surenchérir sur la concurrence. Quand je parle de surenchère, je ne parle pas que du nombres d’éléments de votre liste.

Les astuces Adwords, pas exactement le sujet le moins couvert
Les astuces Adwords, pas exactement le sujet le moins couvert

L’idée est de proposer quelque chose de différent. Vous verrez rapidement que les 10 premiers articles sur le sujet partagent en général 5 ou 6 éléments. Ne vous préoccupez pas de ces points là et citez en 10, 15 ou 20 autres. Tentez de chercher les points auxquels personne n’a pensé, les trucs les plus obscurs possibles.

Si le premier résultat propose 28 astuces, on peut largement faire un meilleur article que cette liste écrite à la va vite !
Si le premier résultat propose 28 astuces, on peut largement faire un meilleur article que cette liste écrite à la va vite !

Mais attention : il faut que ça reste pertinent !

Ciblez un maximum

Vous pouvez au contraire vous contenter une liste de points plus évidentes si vous vous trouvez dans une niche spécifique et que la concurrence est assez faible sur le sujet.

À ce moment là, si vous avez trouvé le bon sujet, comme pour un article de question correctement ciblé, ça peut-être diablement efficace.

Pour ce point vous pouvez également utiliser les recherches similaires de Google, comme expliqué plus haut.

Avantages

  • Si vous vous vous placez suffisamment bien dans l’une des 2 alternatives proposées et que votre article est de qualité, le référencement va s’en ressentir.
  • Il s’agit typiquement du genre d’articles partagé sur les réseaux. Et qui pourrait se retrouver aisément sur Pinterest.

La base de ce type d’article

Toujours rester pertinent. Ne pas annoncer “30 aliments à manger pour fondre les graisses” et mettre 4 fois le chou-fleur : une fois cuit, une fois en salade, etc.

Ce genre d’article a beau être un peu plus racoleur que les autres, il n’en reste pas moins que le visiteur doit en finir la lecture satisfait.

Les articles pilier

Type d'article : Pilier

Là on ne rigole plus. C’est le genre d’article qui va vous faire transpirer et mettre votre persévérance à rude épreuve.

Ici on adresse un sujet plus vaste. Peut-être pas non plus : “Qu’est-ce que l’univers ?”. Mais il faut que dans votre niche ou secteur, vous attaquiez un sujet précis avec tout ce que vous avez.

Cet article doit faire office d’autorité sur un sujet donné.

Spécificités

  • Entre 3’000 et 4’000 mots. Oui ce n’est pas rien, mais c’est important. Ce genre de très long article est très apprécié par Google. Plus c’est long et documenté, plus le référencement sera efficace.
  • Essayer d’en proposer plus que la concurrence : si vous attaquez un gros sujet, donnez-en plus au visiteur. Décomposez votre thème en un tas de petit sujet et essayez de tous les explorer en profondeur.

Comment trouver un sujet ?

Il n’y a pas 50 manière dans ce cas. Réfléchissez à des concepts importants dans votre secteur, que vous maîtrisez où que vous cherchez à maîtriser et documentez-vous avec l’aide de Google.

Si la page Wikipédia vous raconte déjà tout, ce n’est sûrement pas le sujet idéal. Mais si vous devez passer par 5 ou 6 pages différentes puis recoller les morceaux pour vous faire une idée du sujet : il ne vous reste plus qu’à en faire un article !

Avantages

  • Avec une bonne utilisation des mots clés, et avec 3’000 mots vous aurez l’occasion d’en placer, et un contenu exhaustif votre article peut se transformer en référence sur le sujet. Donc vous placer très haut dans Google.
  • Un article de référence ça peut faire beaucoup pour votre image. Ce genre de contenu peut même se révéler intimidant à la découverte. Même sans en lire l’entièreté, beaucoup seront déjà convaincu par vos compétences !
  • Peu de retours sur les réseaux sociaux pour ce genre d’article, mais vous pourrez profiter de pas mal de back linking si votre contenu fait vraiment autorité sur un sujet.

La base de ce type d’article

Beaucoup de travail, beaucoup de documentation, beaucoup de mots, bref : beaucoup de contenu et de bon contenu.

La définition de la SEO aujourd’hui.

Conclusion

Créer du contenu sur son blog n’est pas forcément chose facile. Le problème, c’est qu’on ne peut plus simplement se lever le matin en se disant “Voilà mon billet d’humeur de 300 mots” et penser que ça intéressera les gens. Il y a les réseaux sociaux pour ça.

D’ailleurs, je sais bien, qu’une grosse partie de mes articles ne respectent même pas les critères établis dans ce guide. C’est d’ailleurs le but que je recherche depuis 2-3 semaines : respecter ces règles pour chacun de mes articles.

Il existe bien sûr beaucoup d’autres règles, mais j’essaie désormais d’éviter les sujets trop généraux, tout en essayant d’atterrir dans l’une des 3 catégories d’articles cité plus haut.

Si je donne l’impression que, tout ça, c’est facile, avec des méthodes claires pour trouver des sujets : ça n’est jamais simple. Chaque semaine, pour chaque nouvel article de blog : c’est difficile de trouver un sujet, difficile de le documenter et pas toujours évident de l’écrire. Mais ça en vaut la peine, on s’améliore et on apprend beaucoup.

Finalement créer du contenu c’est aussi ça : y travailler, s’améliorer constamment et se créer des règles à suivre.


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles
de mon blog

Comic : Petite nature

C’est le printemps, le retour des beaux jours, les oiseaux qui chantent, les petites fleurs, les lapinous qui gambadent, que du bonheur non ?

Pin It on Pinterest