5 conseils pour simplifier votre site Web

5 conseils pour simplifier votre site Web


À la création d’un site Internet, on se pose invariablement cette question : quelles pages et informations devront y figurer ? Dans le doute : en mettre le moins possible. Pour entrer un peu plus dans le détail, voici 5 conseils pour simplifier votre site web, clarifier sa structure et en alléger le contenu.

En création web, j’ai déjà eu toute sorte de proposition de pages saugrenues à ajouter sur le site « parce que ça peut être utile ». Certains sites, comme les administrations, justifient leur complexité. Mais des sites « vitrine » remplis d’information sans intérêt, dans lesquels on ne comprends même pas ce qu’on cherche à nous vendre, il y en a pléthore. 

Si le visiteur, en arrivant sur votre site, se sent submergé ou perdu, il a peu de chance de revenir. Voici 5 conseils pour éviter ce genre de réaction.

1. Chaque page doit avoir son utilité

C’est la première règle et la plus importante. Son seul problème, c’est qu’elle est également très relative. On pourra se convaincre facilement qu’une page est indispensable parce qu’émotionnellement, on veut qu’elle figure sur notre site.

Alors posez-vous cette question : si vous arrivez sur un site similaire au votre (site d’un concurrent, même secteur, même type, etc.) est-ce que cette page aurait un quelconque intérêt pour vous ?

Un exemple : vous aimeriez ajouter une page « Historique » pour parler de l’histoire de votre entreprise. Est-ce que, lorsque vous arrivez sur le site d’un concurrent, l’historique de son entreprise vous semble digne d’intérêt ? Cette page ne vous tient-elle tout simplement à cœur qu’à titre émotionnelle ?

Bien sûr c’est un exemple, même si je pense qu’il peut être symptomatique. Après chaque exemple à son exception. Votre histoire justifie votre identité visuelle ? Elle fait partie intégrante de votre marketing ?

Mais si elle n’a pas d’autre intérêt, ne la mettez-pas. Si vous avez le moindre doute sur l’utilité d’une page, ne la mettez pas. Si vous pensez mettre cette page « au cas où », ne la mettez pas.

2. Votre site n’est pas Wikipedia

Sur Internet, pratiquement tout a déjà été expliqué / documenté. Alors profitez-en. Plutôt que de pondre 3 paragraphes au milieu d’une page pour expliquer un concept, mettez un lien vers un site spécialisé qui vous semble claire sur le sujet. À quoi bon répéter ce qui a été dit mille fois ?

Cependant, si vous vous sentez apte à l’expliquer à votre manière, autrement, créez une page dédiée. Mais si vous pouvez l’éviter, ne l’ajoutez pas au menu de votre site. Faites-y simplement référence lorsque vous en parlez dans une page. De cette manière votre navigation ne sera pas surchargée et tant que l’utilisateur n’aura pas besoin de l’info, on ne l’affichera pas.

Cette méthode a 2 avantages :

– C’est un bon moyen de montrer vos connaissances dans le domaine. Si votre explication est claire est précise, avec un peu de personnalisation de votre part, elle peut définitivement vendre vos compétences, produits, etc.

– C’est un excellent moyen de référencement. Un visiteur intéressé par le concept tombera peut-être sur votre site et découvrira votre entreprise à travers cette page.

Après est-ce que c’est indispensable ? Non. Surtout, si vous avez l’intention de copier / coller un article Wikipedia, abstenez-vous. Le visiteur saura assez vite si la page est bâclée ou au contraire, faite avec passion.

3. Mettre en avant les informations importantes

Votre site peut bien contenir 50 pages, il faut que les informations importantes soient disponibles au plus vite. J’en parlais d’ailleurs déjà dans mes 5 conseils pour captiver les visiteurs de votre site. J’évoquais alors spécifiquement la page d’accueil. Mais c’est pareil pour le reste du site.

Le menu doit clairement amener le visiteur vers les informations indispensables, sans en faire trop. Votre adresse e-mail, horaires, secteur d’activité, etc. En fonction de ce que vous cherchez à vendre sur votre site (l’image de votre entreprise, vos compétences, etc.) mettez en avant l’information importante pour l’utilisateur.

Si le visiteur doit rechercher ce type d’information et qu’il doit passer par 3 pages différentes pour la trouver, il y a de bonne chance qu’il se décourage. En gros, n’obligez pas le visiteur à fouiller, il est peu probable qu’il le fasse.

4. Bien « cacher » les pages obligatoires

Il y a parfois des pages auxquelles on ne peut pas couper, des obligations légales : conditions générales, de vente, infos sur la livraison, certification, etc.

Vous savez qu’elles ne sont pas indispensables à la bonne marche du site, mais vous n’avez pas le choix, elles doivent figurer quelques part. Dans ce genre de cas, essayez d’utiliser au mieux le pied de page de votre site. C’est typiquement le genre de liens qui y seront très bien. Aux côtés des liens vers vos réseaux sociaux, d’un accès au formulaire de contact et de vos coordonnées.

Ce n’est pas un fourre-tout non plus, mais ça évitera à vos visiteurs de se perdre dans un menu principal complexe. De plus, les utilisateurs savent en général instinctivement que ce type d’information « de second plan » se trouve dans le pied de page.

5. Structurer au mieux un menu chargé

Quand bien même vous auriez suivi les conseils précédents, votre navigation est quand même surchargée ? Alors il est impératif de bien regrouper les différentes informations dans votre menu.

Evitez d’avoir trop de menus principaux, pas plus de 3 ou 4 et donnez-leur un titre clair. Grâce aux sous-menu, vous pourrez efficacement « cacher » la complexité de votre site Internet. Diriger le visiteur naturellement vers ce dont il a besoin.

Surtout, en cas de site complexe, mettez en place un système de recherche et un plan du site clair. Un accès au plan du site peut d’ailleurs figurer directement sur la page d’accueil.

Conclusion

Ces 5 conseils sont un point de départ, ils n’ont pas vocation d’être un remède miracle, mais si vous les appliquez consciencieusement, vous ne pouvez que simplifier votre site Web. N’hésitez pas non plus à visiter des sites du même secteur que vous. Inspirez-vous autant des sites qui marchent, que de ceux qui ne marchent pas.


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

derniers articles
de mon blog

Gérer les erreurs dans Prestashop 1.7

Gérer les erreurs dans Prestashop 1.7

Suite à une mise à jour, à l'installation d'un module ou simplement à un bidouillage dans les modèles de Prestashop, une erreur peut empêcher votre boutique de fonctionner et paralyser tout votre site e-commerce. Comment rester informé des erreurs, les afficher et les...

Comic : Oh la belle prise !

Comic : Oh la belle prise !

Début avril oblige, c’est la foire aux canulars. Mais premier avril ou pas, les hackers ne sont pas des rigolos,. Et les hackés encore moins…

Pin It on Pinterest